logo
  • Aquarellemagnanerie

Edito octobre 2015

Dire un éveilleur : Marcel Légaut…

« - Que chacun aille en paix sur la voie qui est sienne avec l'exactitude de la fidélité.

   - Départ et détachement, dépouillement sans fin,

   - Distance et liberté seul, face à son destin,

  - Discrétion et patience de celui qui sait, mais espère dans la pureté du silence,

 - Ténacité et persévérance à travers les temps et les lieux dans la fidélité à sa voie.

 - Attente de la présence qui fait être dans la totalité du vouloir,

 - Recherche de la lumière qui comble dans l'intégrité de l'esprit,

 - Recueillement dans la solitude de l'être face au vertige du vide,

 - Prière dans la nudité de la foi devant Dieu, l'impensable.

- Harmonie et paix… (…) »

Entre le 8 et le 14 août derniers, pour la première fois à MIRMANDE, Gérard ROUZIER, comédien professionnel à la Compagnie Le Sablier a animé un atelier intitulé :

« Dire un éveilleur, Marcel Légaut ».PhotoDireML

Il s’agissait pour chaque participant-e – nous étions dix femmes et deux hommes – de goûter, de laisser résonner en soi et de dire à d’autres un extrait ou la totalité d’une Prière d’homme écrite par Marcel Légaut…

Se laisser transformer, affecter, remuer par cette prière,

Laisser vivre, faire écho en soi… un mot… une expression,

Se centrer sur l’effet que cela produit,

Laisser monter ce que cela éveille, profondément, simplement « quand la parole est juste »,

Donner à entendre les mots du texte sans autre intention que de laisser toute sa place au texte en entrant peu à peu dans l’intelligence de celui qui l’a écrit…

Cet atelier fût pour moi une expérience humaine, fraternelle et spirituelle forte, et, aussi, l’occasion de redécouvrir - par le dedans - ces prières que Marcel Légaut a tant de fois prononcées, transformées, ajustées. L’occasion de faire résonner en moi des mots comme « l’exactitude de la fidélité… détachement… distance et liberté… souplesse et ténacité… présence qui fait être… recherche de la lumière qui comble…solitude de l’être face au vertige du vide… Dieu : l’impensable… rectitude du regard. »

Depuis cette semaine d’atelier, j’ai relu des extraits de lettres écrites par Marcel Légaut entre 1936 et 1942 (*), et j’y retrouve, parfois, les mots de ces Prières d’homme : « vertige… Dieu… persévérance… ténacité… lumière… pureté… silence… éphémère… hauteur… fidélité, le temps et l’espace.». Ces écrits prennent alors autrement sens pour moi. Ils m’aident à mieux comprendre la voie spirituelle de cet « éveilleur d’âmes » qu’est encore aujourd’hui Marcel Légaut. Ils m’aident ainsi à nourrir ma vie intérieure.

Je nous invite à revenir souvent vers ces « Prières d’homme » (**). Je sais que certains amis de Marcel Légaut les connaissent par cœur et avec le cœur, qu’ils les ruminent souvent et je découvre peu à peu combien elles peuvent être lumières, sources de paix et d’éveil sur la voie qui est mienne.

Serge COUDERC

(*) J’ai trouvé des extraits de ces lettres dans le livre de Thérèse De Scott qui vient tout juste d’être réédité : Marcel Légaut - L’œuvre spirituelle – Marcher vers son humanité à la suite de Jésus, Médiapaul, 2015.

(**) Prières d’homme, Aubier, 2002.