logo
  • Aquarellemagnanerie

Edito novembre 2016

 

---« La correspondance du groupe Légaut : 570 lettres datées de 1919 à 1978 », : une mine à ciel ouvert,

---« Le Montcelet » publié de 1938 à 1940 par l’abbé Gaudefroy (professeur de sciences à l’Institut Catholique de Paris, savant de renommée mondiale) un fidèle du groupe ; ce bulletin est l’ancêtre de « Quelques Nouvelles » d’une certaine manière,

---« La vie du groupe Légaut de 1928 à 1940 » donne une idée de la richesse vécue par cette « fraternité » atypique,

---« Les méditations du groupe Légaut de 1928 à 1940 » diffusées dans toute la France à partir de 1930, permettent de mesurer le chemin parcouru,

---«  Marcel Légaut  ou le rêve d’une communauté » de 1926 à 1992, des lettres, des circulaires, des textes pour « une vie fraternelle et communautaire favorable à une découverte toujours consciente de notre christianisme ».

Nous avons là, me semble-t-il, un véritable trésor à notre disposition (s’adresser au secrétariat de l’ACML).

Au-delà des conditions culturelles et sociales d’une époque, ces documents révèlent  le souffle d’une intuition, la rigueur d’une démarche, une recherche et une exigence communautaire singulière d’où toute idée  hiérarchique est absente. Il ne s’agit pas de pétrifier le passé  mais au-delà des contingences, de goûter à ce qui animait alors « ces camarades », d’y puiser un « sel qui ne s’affadit pas », de re-découvrir  l’ADN  de notre famille spirituelle.

Etonnante et réjouissante cargaison, toute indiquée pour ceux que les livres de Légaut rebutent, pour les groupes locaux, pour ceux qui  ont faim, aujourd’hui, d’une aventure humaine et spirituelle .

Merci Xavier et Eliane, en attendant d’autres découvertes…