logo
  • entete7
  • entete1
  • entete2
  • entete3
  • entete4
  • entete5
  • entete7
  • entete6
  • entete7
  • entete7
  • entete7

Textes

L’homme ne vit pas seulement de pain…

La parole du livre biblique, le Deutéronome (8,3), mise dans la bouche de Jésus dans le récit des tentations au désert (4,4), peut paraître provocante quand tant d’hommes, de femmes et d’enfants ne mangent pas à leur faim dans le monde ou peinent, près de nous, à boucler leur budget alimentaire. C’est pourquoi, qui s’efforce de vivre une vie spirituelle authentique (qu’il soit croyant, athée ou agnostique) ne peut pas, d’une manière ou d’une autre, ne pas travailler à ce que chaque personne puisse dignement manger et si possible gagner son pain quotidien. La vie spirituelle n’est pas désincarnée et l’amour du prochain non plus. Cet amour incarné d’autrui est même, aux dires de Jésus, le critère d’une relation vraie avec Dieu.

Cependant, les besoins de l’être humain ne se réduisent pas à la satisfaction d’un estomac convenablement alimenté. Le mouvement ATD Quart Monde le rappelle à bon droit à longueur d’année. La « vocation » spécifique de l’Association Culturelle Marcel Légaut est précisément de mettre en valeur la dimension spirituelle de l’homme en faisant notamment connaître la démarche du grand spirituel du XXème siècle qui demeure toujours d’une brûlante actualité.

Marcel Légaut a souvent insisté sur la nécessité de prendre des temps de silence, de recueillement et de réflexion, personnelle et communautaire, pour faire le point en vérité sur sa propre existence, ce qui l’anime, quels sont les obstacles à sa recherche d’humanisation et quelles sont les voies possibles de son ressourcement intérieur. S’arrêter est une condition essentielle pour revivifier, réanimer, réinspirer sa manière de vivre quotidienne dans toutes ses dimensions : personnelle, familiale, professionnelle, associative, sociale, politique. Là est le lieu réel de la vie spirituelle et de vérification de son authenticité.

C’est pourquoi l’Association Culturelle Marcel Légaut propose dans cet esprit une série de semaines de ressourcement juste après Pâques et durant tout l’été, de la fin juin à la fin septembre. Le lieu est Mirmande dans la Drôme, l’un des plus beaux villages de France, là où Légaut et ses amis ont créé le centre spirituel de « la Magnanerie » en 1967. Le titre général du programme est « Vie spirituelle et modernité », car la vie spirituelle (au sens le plus large : ce qui donne souffle à l’existence) est enracinée dans la modernité de son temps, avec toutes les conséquences qui en découlent. Le panel des propositions est large et répond à nombre de questions et préoccupations de l’homme actuel, quel que soit son âge : L’homme en recherche spirituelle ; Oser la spiritualité, pourquoi et pour quoi ; Présent à soi et à l’autre ; Intériorité et engagement ; Bien être et spiritualité ; Apprivoiser sa finitude et sa mort ; Philosophie de la Non-Violence et stratégie du combat non-violent ; Relire et écrire ma vie ; La foi, ouverture créatrice du monde et de soi ; Le monde et l’Eglise d’où nous venons ; Réinterpréter notre héritage chrétien pour qu’il soit crédible ; Sulivan, foi et culture. Voilà un menu substantiel, de quoi alimenter ceux qui ont faim de sens…

Vous trouverez le programme détaillé sur le site, à la rubrique conférences et rencontres. Si vous souhaitez vous procurer des dépliants pour vous et vos connaissances, adressez-vous à Françoise Servigne, secrétaire de l’ACML, 01 60 68 91 49 ou à moi-même 02 40 02 49 15.

Je vous souhaite d’y trouver la nourriture qui vous conviendra.

Jacques Musset

Voir en ligne : Vie spirituelle et modernité - Rencontres de Mirmande (Programme 2011)