logo
  • entete7
  • entete1
  • entete2
  • entete3
  • entete4
  • entete5
  • entete7
  • entete6
  • entete7
  • entete7
  • entete7
  • Accueil
  • Vie de l'Association
  • Vie des groupes

Vie des groupes

Les groupes sont nés pour la majorité à partir de 1970, lorsque Marcel Légaut fit paraitre ses grands livres majeurs, "Introduction à l'intelligence du passé et de l'avenir du Christianisme" et "L’homme à la recherche de son humanité".
Consulter l’annuaire des groupes Légaut

Révélation, héritage, transmission

Si en des jours de notre vie, un texte, une œuvre, un auteur, ont su faire résonner en nous  quelque chose  d'essentiel, éclairant d'une lumière nouvelle le chemin de notre vie, au point d'y apporter le sens parfois obscur que nous cherchions en vain, le réconfort, la joie et peut être l'enthousiasme ont pu s'emparer de nous ainsi que le désir, le souci, voir  l'impériosité  de le faire partager, dans un mouvement de gratitude, de fidélité à celui qui nous avait apporté une telle révélation, mais aussi dans la fidélité à ce que nous sommes devenus et à ce que nous avons à devenir...

Se pose alors la question difficile de la transmission aux générations qui nous succèdent. Comment préparer un héritage ?

S’il s'agit de biens matériels on remarquera que la vraie transmission laisse libre celui à qui on transmet dans le respect de ce qu'il est, dans un environnement bien différent du nôtre  autrefois, ce qui lui fera utiliser cet héritage de manière bien différente de ce que nous avions imaginé au point de nous faire éprouver que cet héritage est gaspillé, perdu...

Lire la suite

Tisser sa vie à partir du réel

Participer pour la première fois à une session à Mirmande constitue-t-il un événement ?

Autant l'avouer tout de suite, le titre de ce billet est plus un clin d'oeil aux familiers des écrits de Marcel Légaut, qu'une question en attente d'un développement.

Participer pour la première fois à une session à Mirmande, c'est découvrir une maison, une vraie maison de famille, où il fait bon vivre, circuler, partager, manger, échanger. Ma gratitude va aux personnes qui, au fil des ans, prennent soin de ce lieu.

C'est découvrir un espace où la parole peut circuler, sans censure, en liberté, au gré de ce que chacun veut dire de lui-même, chemin faisant. Merci à chacun des participants de cette session.

Que dire du “fond”, de ce qui a coloré ces temps d'échange entre nous ? Qu' en reste-t-il quelques semaines après ?

J'ai conscience que nous n'avons fait qu'effleurer quelques fragments des écrits et la pensée de Marcel Légaut. Je perçois d'ailleurs toute la difficulté de faire sienne cette pensée, qui ne fait pas système mais qui, comme toute pensée, est destinée “à faire penser, ce qui signifie déplacer nos idées, faire mouvoir leur articulation” (Maxime Rovere). Cela suppose une familiarité qui s'acquiert à force d'une lecture patiente et nécessite donc beaucoup de temps.

Lire la suite

Sur les traces d'Etty Hillesum et Marcel Légaut

Sur les traces d’Etty Hillesum & de Marcel, Légaut, ce fut,  un été…l’été dernier

 

 Ou « le courage d’être soi sans être à soi », aurait écrit  ce brave Marcel comme il me plait tant à l’interpeller depuis cet été.

M’autorisant déjà quelques familiarités  avec cet homme dont j’avais fait  la connaissance seulement depuis un peu plus d’un an en me préparant au 1er stage animé par Gérard Rouzier sur « Prières d’homme » en août 2015, me voilà donc ré-embarquée dans une nouvelle aventure Légaut/Hillesum à Mirmande !

Mais quelle folie m’avait-t-elle donc poussée  une fois de plus, à m’inscrire à ce stage animé par Gérard dans ce lieu magnifique et ô combien « magique » de la Magnanerie ?

Sans doute, la confiance en sa  parole maintes fois accordée, la certitude d’un « autre petit bout de soi » que j’allais devoir rencontrer, l’audace, le courage, (voire un brin de malice  connaissant un peu notre ami Gérard) J de lui adjoindre la parole de cette jeune juive hollandaise  dans « une vie bouleversée »…tout y était pour qu’une fois de plus, à pieds joints, j’y saute !!

Que n’avais-je pas fait en m’inscrivant –comme à mon habitude- à l’instinct à ce stage, lorsque peu à peu, le 1er jour du stage approchant, il me fallut  lire cette inconnue,  Etty – et m’y ennuyer copieusement sur les 77 premières pages !!

Alors je savais qu’il m’en faudrait encore du « courage » pour continuer sa lecture ; car celle-ci m’était pénible, un peu plus, chaque jour, tant cette jeune femme ne me montrait d’elle-même, qu’un visage où « elle était tellement à soi » « sans être soi » ! Tout ne tournait qu’autour de sa « petite » personne, de ses amours, de ses angoisses, de ses états d’âme pour des choses qui me paraissaient tellement futiles vu le contexte de guerre et d’horreur, d’où elle écrivait !!

Oui, il m’en fallait du « courage » pour arriver à Mirmande et en toute honnêteté, avouer que je n’avais pas lu l’intégralité de l’ouvrage d’Etty !

Lire la suite

Cheminer avec Teilhard de Chardin et Marcel Légaut

Notre session clôturait en quelque sorte la saison d’été à Mirmande. Nous fûmes en fin de compte quatorze personnes à avoir répondu présents au thème de la session. La répartition entre « teilhardiens » et « légautiens » fut égale. La Belgique, représentée par Arlette Lepot et Marleen Lismont, et l’Allemagne, représentée par Peter Tvrdy, venu en moto de Darmstadt,  donnaient à la session une allure de colloque européen.

La session se proposait d’abord d’éclairer la relation du jeune catholique Légaut, étudiant à Normal Sup, au prêtre qu’était le P. Teilhard de Chardin, chargé de cours de paléontologie à l’Institut catholique, lorsque ce dernier, de retour de Chine, venait rendre compte de ses découvertes et de sa pensée. Après la présentation des deux biographies et des grandes lignes de leurs pensées, Chantal Amouroux, suite à ses nombreuses recherches, nous révéla maints aspects méconnus de cette relation et de l’influence réciproque qu’ils eurent l’un sur l’autre. En effet Légaut fut influencé par la personnalité intègre du P. Teilhard et par sa pensée novatrice, celui-ci bénéficiant du contact avec ces jeunes catholiques de l’élite française pour affiner et mûrir sa pensée. Ils se seraient rencontrés pour la première fois le 17 novembre 1924 chez le P. Portal, au 14, rue de Grenelle, puis lors des conférences et des retraites données aux Talas puis au Groupe Légaut jusqu’en 1939.

Dominique Lerch, nous accompagna, dans cette découverte, pour évoquer le contexte religieux et idéologique de l’époque, dont « la crise moderniste ». Il nous conduisit du « Syllabus » de Pie IX en 1864 à la veille de la deuxième guerre mondiale, en passant par le concile Vatican I (1870), l’Affaire Dreyfus (1894-1907), la loi de 1905, l’excommunication d’Alfred Loisy en 1907, etc.

Lire la suite

Lecture renouvelée de la Bible pour aujourd'hui

La rencontre du 14 au 20 août 2016, par son thème : « Lecture renouvelée de la Bible pour aujourd’hui » était une nouveauté.

Elle a réuni 13 personnes intéressées par cette manière de lire l’Écriture (4 venaient pour la première fois à La Magnanerie).

Le travail sur les textes bibliques s’est déroulé selon la démarche de « lecture figurative »[1] proposée par Malou Le Bars, intervenante dans différents groupes de formation et recherches bibliques. Le temps de travail était réparti sur les matins et les après-midis, en grand groupe et en petits groupes. Nous étions aussi invités à écrire (librement) sur ce que ces lectures nous inspiraient, et nous l’avons partagé le jeudi soir. Les textes ont été recueillis, par Jean à l’issue de la session, et présentés, accompagnés de photos. Le dernier jour, nous nous sommes retrouvés à l’oratoire pour une célébration de la parole.

La vie commune à La Magnanerie était rythmée par  les « rendez-vous » que nous connaissons bien : méditation matinale, services, rencontres de 10h et de 17h, conversations et échanges spontanés à partir de livres, d’articles, visionnement de film, repas... Deux rencontres « improbables » ont créé d’heureuses surprises :

Lire la suite

Un chemin de prière avec Marcel Légaut

Un chemin de prière avec Marcel Légaut. Du 17 au 23 Juillet 2016.

Cinq jours pour découvrir ce que Légaut disait de la prière, comment il priait, comment il nous invite à prier, c’était un défi. Pour chacun, ce fut un vrai itinéraire spirituel, une transformation qui touche à l’intime, où il est possible de se situer en vérité face à soi-même, face à Dieu, sans avoir peur du regard des autres. Un très beau climat de fraternité s’est très vite instauré entre des personnes qui ne s’étaient jamais rencontrées, avec beaucoup de bienveillance mutuelle, de sens du service, de joie de partager. Chacun a habité le rythme habituel des journées de Mirmande : recueillement à 8h suivi du petit déjeuner à 8h30. De 10h à midi, lecture des textes de Légaut sur la prière, dans Prières d’homme et dans Intériorité et engagement. Après la lecture, chacun s’exprime s’il le souhaite, certains le font plus facilement que d’autres, mais il y a un vrai enrichissement mutuel dans la compréhension de Légaut. L’après-midi, nous prenons un autre style, qu’on peut qualifier de « dialogue contemplatif ». Après avoir écouté un texte de prière de Légaut, nous réagissons à tour de rôle, sans nous interrompre, en un tour de table, puis un deuxième tour de table permet de dire comment on a été touché par les remarques des autres. On se laisse enseigner par la prière de Légaut. Puis chacun est invité à écrire sa propre prière, en écho au texte de Légaut. Nous partageons ces prières dans un grand respect et une écoute mutuelle à l’oratoire. La prière de Légaut nous provoque dans notre propre prière ; il insiste si souvent sur le fait que chacun doit créer sa prière, à longueur de vie.

Un chemin s’est ouvert pour nous, il ne demande qu’à être poursuivi. »

                                                                                            Dominique Barnérias

 

Des témoins pour faire connaître la démarche de Marcel Légaut…

Marcel Légaut a ouvert des voies nouvelles en notre temps dans l'approche du mystère de l'homme, de Jésus et de Dieu. Sa pensée et sa démarche peuvent rejoindre les attentes de beaucoup de nos contemporains qui s'interrogent sur le sens de leur existence et qui souhaitent une Eglise plus proche de l’Evangile.

Au sein de l'Association Culturelle Marcel Légaut et avec l'appui de son Conseil d'Administration, nous sommes un groupe de quatre personnes qui depuis deux ans avons travaillé ensemble pour nous approprier la pensée et la démarche spirituelle de Marcel Légaut avec le désir de la partager avec d’autres.

Aujourd'hui, nous sommes disponibles pour animer ici et là des rencontres (journée, week-end) en vue de faire connaître cette pensée et cette démarche spirituelle.

Lire la suite