logo
  • entete7
  • entete1
  • entete2
  • entete3
  • entete4
  • entete5
  • entete7
  • entete6
  • entete7
  • entete7
  • entete7

Vie des groupes

Révélation, héritage, transmission

Si en des jours de notre vie, un texte, une œuvre, un auteur, ont su faire résonner en nous  quelque chose  d'essentiel, éclairant d'une lumière nouvelle le chemin de notre vie, au point d'y apporter le sens parfois obscur que nous cherchions en vain, le réconfort, la joie et peut être l'enthousiasme ont pu s'emparer de nous ainsi que le désir, le souci, voir  l'impériosité  de le faire partager, dans un mouvement de gratitude, de fidélité à celui qui nous avait apporté une telle révélation, mais aussi dans la fidélité à ce que nous sommes devenus et à ce que nous avons à devenir...

Se pose alors la question difficile de la transmission aux générations qui nous succèdent. Comment préparer un héritage ?

S’il s'agit de biens matériels on remarquera que la vraie transmission laisse libre celui à qui on transmet dans le respect de ce qu'il est, dans un environnement bien différent du nôtre  autrefois, ce qui lui fera utiliser cet héritage de manière bien différente de ce que nous avions imaginé au point de nous faire éprouver que cet héritage est gaspillé, perdu...

Quand il s'agit de trésor spirituel, la tentation est de vouloir l'enseigner pour qu'il ne soit pas perdu. La vie intérieure ne s'enseigne pas, elle se transmet par l'expérience spirituelle partagée. Des paroles qui la relatent nous touchent et nous révèlent à nous-mêmes. A notre tour nous pouvons témoigner de la manière dont des paroles relatant une expérience spirituelle nous ont transformés et transmettre ainsi ce que nous en avons reçu au lieu de seulement théoriser ce qui a fait vérité pour nous de peur que ce soit perdu…

"La vérité est quelque chose  qui se cherche et nous sommes tous à égalité pour la chercher ".

Il est aussi à prendre en compte que le langage et le mode de pensée évoluent selon le contexte social.

Ceux qui aujourd'hui découvrent les écrits de Marcel Légaut ont été imprégnés par les sciences humaines pour penser leur vie intérieure qui n'est plus à notre époque codifiée par une pratique religieuse le plus souvent absente  alors qu'elle a pu être éprouvée comme un carcan par les générations précédentes .

Comment l'écriture de Marcel Légaut peut-elle être saisie par la nouvelle génération dans son originalité et recevable malgré la complexité de l'écriture, l'absence de référence aux sciences humaines et à la théologie moderne ?

Pourrait-on s'en saisir comme base d'exercices spirituels comme le suggère Thérèse de Scott ?

Pour ma part je pense que c'est seulement en croisant les véritables expériences spirituelles qui se sont trouvé fécondées par la fréquentation de Marcel Légaut et de son œuvre avec celles de ceux qui ont fait un tout autre parcours, que l'originalité de la pensée de celui-ci pourra continuer de se transmettre et garder toute sa fécondité spirituelle .

Voiron, le 26 Septembre 2016

                                                                                          Dominique Arnaud