logo
  • Aquarellemagnanerie

Archive des actualités, éditos, QN

Quelques nouvelles février 2021

LA RENCONTRE DE L'AUTRE EN PROFONDEUR - LES DEUX PREMIERS NIVEAUX

1. Le respect de l'autre

Habituellement, dans notre société, on respecte l'autre dans ses comportements. Mais si on admet que l'autre est autre chose que ses comportements, qu'il est mystère, qu'il est différent de nous, qu'il a un chemin à faire différent du nôtre, qu'il assure son chemin avec des cadences différentes des nôtres, nous allons vers un au-delà des comportements. Le respect devient de plus en plus exigeant au-delà de la bonne petite morale familiale ou sociale qui consiste à ne pas lui marcher sur les pieds autant que la chose est possible.

Une des difficultés majeures que l'on a lorsqu'on est père ou mère est de respecter la cadence et le cheminement de ses enfants. En particulier dans les périodes où l'histoire va vite, où les conditions de vie sont très différentes, les générations se séparent non seulement parce qu'elles ont besoin de se séparer pour devenir elles-mêmes mais parce qu'elles sont entraînées par le milieu sociologique qui change très vite. En ce moment, les enfants ont à faire des chemins et à suivre des cadences tout à fait différents de ceux de leurs parents. C'est difficile pour un père ou une mère d'accepter que son fils doive, précisément pour atteindre ce qu'il doit être, prendre un chemin différent de celui qu'ils ont pris eux-mêmes. Les parents ont toujours l'idée que leur formation était très bonne. Donc respecter le cheminement et les cadences de l'autre, ça va bien au-delà du respect des comportements.

Là où il y a la moindre trace de sectarisme ou de propagandisme, la vie spirituelle est gravement menacée. C'est pourquoi la paternité et la maternité nous introduisent dans la vie spirituelle si nous n'y sommes pas encore parce que, par l'amour que nous portons à nos enfants, nous sommes conduits à faire vis-à-vis d'eux des actes de foi que nous ne ferions pas nécessairement vis-à-vis d'un autre car cela nous tiendrait moins aux entrailles. Respecter ainsi ses enfants dans leurs cadences, nous sommes en plein au niveau de la foi, au niveau du mystère. Ce respect n'est déjà pas facile à observer. En principe, il doit être accepté quel que soit celui qu’on rencontre.

2. L'intérêt pour l'autre

Beaucoup plus exigeant que le précédent et qui introduit dans la vie spirituelle, dans la mesure où on l'observe, par suite des exigences qu'il impose, on doit porter intérêt à l'autre, l'aider à vivre. Cela amène à faire passer l’intérêt de l'autre avant son propre intérêt et demande des sacrifices importants correspondant à la vie spirituelle qu'on peut avoir. Cela suppose aussi une certaine imagination pour découvrir la manière dont on peut aider l'autre. Cette aide implique déjà qu'on le respecte. Il y a un paternalisme qui se présente comme un intérêt pour l'autre mais qui ne le respecte pas. Le paternalisme consiste à vouloir aider l'autre de la manière dont on juge soi-même qu'il doit être aidé. On n'est plus au niveau du respect. Quand il y a différents niveaux dans un comportement, les niveaux supérieurs impliquent toujours l'existence des niveaux inférieurs et, inversement, le niveau inférieur peut exister sans le niveau supérieur.

Marcel LEGAUT,Retraite à St-Hugues de Biviers, nov. 1980 (suite 1)