logo
  • Aquarellemagnanerie

Edito juillet 2013

Aux amoureux des livres

Je suppose que vous faites partie de ces êtres qui entrent dans une librairie comme on entre dans une chapelle, sur la pointe des pieds comme il convient dans un lieu habité de silence et de paix avec, au fond de soi, ce désir secret d’inattendu.

Il vous est sans doute parfois arrivé, lors de vos fréquentes errances dans les multiples rayons, d’avoir feuilleté un livre dont le titre ou la présentation ont attiré votre attention. Au détour d’une page, votre regard s’est porté sur une phrase qui vous a touché au cœur et s’est inscrite en vous de façon indélébile.

Peut-être avez-vous éprouvé cette surprise en ouvrant pour la première fois un ouvrage de Marcel LEGAUT, en méditant une de ces phrases qui ne peuvent laisser indifférents :

 

  • L’essentiel ne s’enseigne pas. Il se révèle à chacun dans l’intime comme une annonciation que murmure l’espérance. (MC, Aubier 1983, p 19)
  • Découvre ta solitude dans la foule des hommes et même parmi tes plus proches. (TF, DDB 1989, p 57)
  • Tous les biens que l’homme crée quand il se voit dans la lumière, les tirant de lui-même sous l’impulsion des situations et des rencontres, lui procurent croissance spirituelle. (HRH, Aubier 1971, p 109)
  • Devenir soi et rechercher le sens de sa propre vie. (DS, Cerf 2001)
  • On ne sait jamais quand éclatera la lumière qui vient soudain illuminer l’esprit. (TF, DDB 1989, p 51)

Si vous n’avez pas encore goûté à cette source, n’hésitez plus, faites ce premier pas qui ne manquera pas de vous conduire toujours plus loin dans votre recherche sur le chemin de l’être.
Commencez par découvrir cet auteur que vous connaissez peu, à travers la Petite vie de Marcel Légaut (Thérèse De Scott, DDB 2010) puis lancez-vous dans l’aventure en consultant la librairie que vous trouverez sur ce site. Vous ne manquerez certainement pas d’y repérer l’ouvrage qui vous permettra pendant cet été de prendre du recul avec le quotidien pour vous nourrir de l’essentiel.

Je voudrais terminer par une citation de Marcel Légaut qui nous interroge :

Qui s’arrête de lire une page pour sentir monter en lui l’écho de ce qu’il vient de lire ? Qui reprend telle page une autre fois pour en goûter de nouveau la vérité, directe, imperturbable ? (VSM, 1992, p 247)

Bonne lecture
Françoise

MC Méditation d’un chrétien du XXe siècle
TF Travail de la foi
HRH L’Homme à la Recherche de son Humanité
VSM Vie Spirituelle et Modernité