logo
  • Aquarellemagnanerie

Edito avril 2013

Dans quel esprit le site ?

«L’Essentiel et l’Indispensable»

L’édito « Pourquoi le site » a exposé en quoi internet peut être utile  à l’Association Culturelle Marcel Légaut (ACML).

Bien qu’il soit aisé de comprendre en quoi un "site - web" pourrait devenir un jour "indispensable" à notre association, il est responsable de s’interroger sur la compatibilité d’internet  avec l’esprit qui sous-tend le "fil d’or" de l’ACML.

Ce "fil d’or", cet "Essentiel de l’ACML", on ne le trouve pas nécessairement dans ce que ses membres disent, écrivent, organisent mais dans ce qu’ils sont, inspirés par un "Vivre pour Etre" qui suppose, fidélité, intégrité intellectuelle, authenticité de vie, intériorité, durée…

D’un autre côté, internet n’est-ce pas l’exemple du renouveau permanent de l’information qui tombe en avalanche accessible à tous et sur tous les sujets et dont l’intérêt qu’on y porte semble si souvent se corrompre au contact du temps ?

A cela s’ajoute la difficulté d’une possible confusion des genres où l’homme à la recherche de son humanité préfèrerait se réfugier dans le confort rassurant du recours à des moyens organisés, palpables, quantifiables, vérifiables qui seraient préférés au vertige que pourrait susciter les hautes finalités de son travail de chercheur et de la prise de risque qui en découle. Si l’on accepte de remplacer « Finalité » par « Essentiel » et «  Moyen » par « Indispensable », on observera que cette difficulté n’est pas d’aujourd’hui comme l’analyse Marcel LEGAUT lorsqu’il écrit : Aux yeux des hommes, l’Indispensable se confond souvent avec l’Essentiel dont il usurpe les attributs… Introduction à l’intelligence du passé et de l’avenir du christianisme, p 230

On comprend qu’en décidant de recourir à la "commodité" d’un site internet , l’association que nous sommes prend le risque de compenser le rayonnement de ses origines , nourri par la vigueur spirituelle de Marcel Légaut jusqu’en 1990, par des artifices qui cédant à l’ère du temps, donneraient à l’ACML l’illusion de devenir une ruche prospère de l’intérêt grandissant qu’elle susciterait confondant le bourdonnement des "clics" de connexion à internet aux battements du cœur de ses providentielles mais rares ouvrières toutes affairées à un travail patient, humble, communautaire et sans cesse à reprendre. Mais ne pouvons nous pas considérer que "l’Indispensable" que semble être aujourd’hui l’opportunité d’internet puisse servir de marche pied à cet "Essentiel", fil d’or de notre association, pour qu’il puisse exister demain ?

C’est le pari que fait aujourd’hui l’ACML pour vous, avec vous et bien sûr, nos "bonnes abeilles " veillent au grain… pour que "la toile" ne se referme pas comme un piège mais se révèle un jour auxiliaire indispensable.

Paul