logo
  • Aquarellemagnanerie

Edito mars 2016

Le programme nouveau est arrivé !

(Moins enivrant que le beaujolais nouveau ! Quoique…)

 Oui, le programme 2016 de la Magnanerie de Mirmande est paru.

25 ans après la mort de Marcel Légaut (1900-1990),
la vieille  Magnanerie va renaître comme chaque année
 au début du printemps  et tout l’été,
--vaille que vaille--
avec des bonheurs ou des absences,
 mais aussi des questions sur le style des rencontres
ou sur l’avenir de cette belle maison riche de souvenirs.

Les questions :
quel chemin prendre dans un monde difficile ou désorienté ?
On nous dit : « les jeunes générations ont soif de spiritualité ».
 Où sont-elles ? Pas tellement  à la Magnanerie…
Qu’avons-nous  manqué?
 Nos mots ont vieilli ; nous qui nous disons fidèles à Légaut, avons-nous su alimenter le feu ?
Fidélité ne veut pas dire répétition, mais appropriation et re-création.
 Marcel Légaut, l’année de sa mort,  disait ses limites :
« Quand je regarde mes livres, je dis : tout cela est dépassé » (8 juillet 1990)

 

Tout passe, même nos plus beaux programmes, nécessaires un moment.
Tout passe ; mais il fait bon passer … à Mirmande !
Tout passe…
Restent l’expérience, le « cœur à cœur », l’enthousiasme de la rencontre, les échanges sous la tonnelle, la recherche du mot juste, le recueillement à l’oratoire, la plénitude du silence.

« Quand un croyant se risque à parler de la vie spirituelle, il veut la dire en témoin,
non l’enseigner comme un professeur… » (Devenir soi p.142)
 Marcel Légaut n’est pas d’abord maître à penser,
 il est maître à vivre, à méditer, à communier, à aimer (et cela ne passe pas !)

C’est cette grâce que je vous souhaite de vivre l’été prochain
 … à Mirmande ou ailleurs !

Bernard Lamy
   sur le site mars 2016