logo
  • Aquarellemagnanerie

Edito octobre 2019

Association Marcel Légaut Espagne

Francis Bonnefous me demande de vous commenter comment s’est passée cette année à l’Association Marcel Légaut d’Espagne (AML) et je pense que c’est une bonne proposition que de le faire pour un « édito ». Que dire alors ?

DomingoMeleroPhoto1. Le plus important de l’année 2019 a peut-être commencé en janvier quand nous avons envoyé aux adhérents le dernier Cuaderno de la Diáspora n° 30. Pourquoi était-ce le dernier envoi depuis 1994 ? Parce que nous y publions un chapitre de Mutation de l’Église et conversion personnelle qui nous manquait encore. Nous avons ainsi atteint l’objectif d’avoir en espagnol tous les textes publiés comme livre par M. Légaut. Cet objectif a commencé il y a presque quarante ans quand en 1981, j’ai commencé à traduite Devenir soi et mon ami Paco Cuervo a commencé à traduire après, Méditation d’un chrétien du XXème siècle. Vous trouverez le récit de tout cela dans : « Légaut et l’Espagne », p. 96 et ss. de Marcel Légaut – Un témoin pour le XXIème siècle, Paris, Temps Présent, 2017.

Que nous reste-t-il à faire ? Répertorier les chapitres et parties des livres parus de façon fragmentaires dans les Cuadernos et faire que les livres soient disponibles aussi bien sur papier que sous forme numérique pour atteindre les personnes intéressées par M. Légaut en Espagne comme en Amérique Latine.

2 . Après les Cuadernos, nous avons pensé à lancer à partir de janvier 2020, une édition numérique améliorée de notre Bulletin bimensuel. Sur quels sujets, sous quelles rubriques ? Jusqu’à maintenant, l’unique rubrique était une brève présentation, faite par quelqu’un de l’équipe, du texte des Cuadernos que nous mettions périodiquement sur le web en accès direct (marcellegaut.org). Nous en sommes au Cuaderno n° 13.

Dans la nouvelle série des Boletines de la Diáspora, nous ajouterons deux autres Rubriques. Premièrement la publication d’une page choisie de M. Légaut présentée ou commentée par quelque adhérent ou ami, qui nous dira pourquoi cette page ou cet extrait est ou a été spécialement important pour lui. Et deuxièmement,  une autre rubrique, « Suma de poquedades », où les amis pourront publier leurs réflexions ou études ainsi que leurs commentaires de quelques pages choisies d’un autre auteur. Comme dans les Cuadernos, nous voulons faire connaître des auteurs et des réflexions en affinité avec les recherches de M. Légaut : reprendre tout depuis la base, repenser le christianisme et chercher une façon de concevoir la vie spirituelle vécue et exprimée dans les catégories de notre univers mental actuel.

 

3 . Depuis 2015, une autre activité de l’AML a été la publication hebdomadaire de quelques-unes des Séries de Colonnes de l’évêque épiscopalien en retraite, John S. Spong (https://johnshelbyspong.es/paginas/publicaciones.html). Nous avons surtout diffusé ses Séries sur des thèmes bibliques car il nous semble que sa façon de présenter l’Ancien et le Nouveau Testament, comme la figure de Paul ou l’évangile de Matthieu, valent la peine et cela donne lieu à des commentaires libres et variés comme il se doit. En ce moment, nous traduisons une série fondée sur son commentaire de l’évangile de Jean. Depuis quatre mois, nous envoyons, par extraits, une sélection de son livre : Vivre dans le péché ? (Living in sin?). Ce livre de 1985, traite des préjugés littéralistes sur les thèmes de la sexualité et des relations humaines.

Notre sélection des écrits de J. S. Spong a donc surtout préféré donner plus de place à sa façon de lire les Écritures, dans laquelle il mêle bien l’étude et la réflexion personnelle et, deuxièmement, à sa façon d’aborder un thème comme celui de la morale sexuelle que les clercs ne savent pas beaucoup traiter et ce sur quoi par contre, Spong dit des choses sensées et utiles que les gens apprécient.

4. Les cotisants de l’AML sont environs cent vingt. Nous éditions et distribuions environ cent cinquante Cuadernos. Quatre cent trente six personnes reçoivent le Bulletin Légaut et ils sont six cent soixante dix huit à recevoir celui de Spong. Nous espérons améliorer et augmenter le réseau. Pour des raisons de longueur, je reporte à une autre occasion le fait de vous parler des activités mensuelles et annuelles des groupes et des amis de l’Association.

Un salut depuis les environs de Madrid, Domingo Melero.

Traduction : Geneviève Louismet, 24 septembre 2019