logo
  • entete7
  • entete1
  • entete2
  • entete3
  • entete4
  • entete5
  • entete7
  • entete6
  • entete7
  • entete7
  • entete7

Actualités

Edito juin 2017

            La question de l’origine de la prière tamoul de Légaut a été posée à Mirmande à Pâques. J’ai consulté au retour des textes sur et de Henri Le Saux. Et sans difficulté j’ai trouvé dans Plénitude de l’être. Vie et enseignement de Sri Gnanananda écrit par Henri Le Saux (Editions Accarias L’originel) ces pages p.140-141. La rencontre de Henri Le Saux et du gourou Gnanananda eut lieu en 1955. Le texte est  sans doute l’écho d’une pratique plus ancienne.

Sri Gnanananda : « De quelque manière qu’on s’y prenne, il s’agit de faire sa demeure au dedans, même si , au moment final, l’idée même de ce « dedans » doive elle-même être abandonnée : y  regarder, y entrer, s’y établir, plonger encore plus avant et finalement y disparaître (…)        « O Toi qui  es venu dans le fond de mon cœur,

donne-moi d’être attentif seulement

 à ce fond de mon cœur !

O Toi qui es mon hôte dans le fond de mon cœur, 

donne-moi de pénétrer moi-même

 dans ce fond de mon cœur !

O Toi qui es chez Toi dans le fond de mon cœur,

donne-moi de m’asseoir en paix

dans ce fond de mon cœur !

O Toi qui seul habites dans le fond de mon cœur

donne-moi de plonger et de me perdre

en ce fond du fond de mon cœur !

O Toi qui es tout seul dans le fond de mon cœur

donne-moi de disparaître en Toi,

dans le fond de mon cœur ! »

Lire la suite