logo
  • Aquarellemagnanerie

Edito juin 2019

FUNERAILLES D’AUJOURD’HUI EN FRANCE

En l’espace de quelques mois, le quotidien La Croix (du vendredi 12 avril 2019), et deux hebdomadaires : La Vie (du 25 au 31 octobre 2018), et Réforme, hebdomadaire protestant (du 7 mars 2019) se sont intéressés aux mutations que connaît le monde funéraire en France métropolitaine. Ce regain d’intérêt sur le sujet avait été précédé par la publication en 2007 d’un livre de François Michaud Nérard, directeur des services funéraires de la Ville de Paris, intitulé « La révolution de la mort », aux éditions Vuibert, ouvrage qui fait toujours autorité.

Personne ne conteste que la France soit devenue une société laïque et sécularisée : érosion de la pratique religieuse, grande fluidité dans les appartenances confessionnelles, mais aussi, plus largement, existence d’une forme d’indifférence ou d’incompréhension à l’égard des préoccupations spirituelles.

Toutefois, la demande de spiritualité à l’occasion de funérailles n’a pas disparu totalement de la société française. Dans un sondage réalisé par les services funéraires de la Ville de Paris, publié le 4 octobre 2018 et mentionné dans La Vie, 45% des personnes sondées souhaitaient organiser une cérémonie religieuse à l’occasion de leurs obsèques, 26% une cérémonie civile et 28%, aucune célébration.

Lire la suite