logo
  • Entete1
  • Entete10
  • Entete11b
  • Entete2
  • Entete3
  • Entete4
  • Entete5
  • Entete6
  • Entete7
  • Entete8
  • Entete9
  • Accueil

Bienvenue

imagebienvenueL’Association Culturelle Marcel Légaut a pour mission de transmettre la pensée de  Marcel Légaut, un spirituel pour notre temps. Marcel Légaut (1900-1990), dont la particularité était d’associer la recherche spirituelle avec la vie communautaire.

Poursuivant cette approche, nous proposons chaque année des rencontres à la Magnanerie, située dans le village perché de Mirmande (Drôme).

L’œuvre de Marcel Légaut, habitée par une exigence d’authenticité humaine permet d’approcher les questions de l’existence que chacun se pose à un moment de sa vie.

Nouvelle section: Histoire

icone histoireEn 2025, le groupe Légaut fêtera ses cent ans. Dans le projet qui se prépare à ce sujet, l’histoire joue un rôle, à commencer par la réponse à donner sur le fait même de cette continuité dans un contexte ecclésial marqué moins par le souci de recherche que par le souci d’orthodoxie. Et des travaux préliminaires, inachevés mais déjà avancés, existent, en particulier des biographies de membres du groupe Légaut.
Lire la suite...

Edito septembre 2022

On savait, mais quoi ? La pédophilie dans l’Église, de la Révolution à nos jours

Claude Langlois insiste à juste titre dans son livre On savait, mais quoi ? La pédophilie dans l’Église, de la Révolution à nos jours1, en France sur l’extrême importance du temps long qui permet de situer un événement dans la chaîne du temps. Ce qui amène l’auteur, à partir de la Révolution, avec le mariage des prêtres (un quart du clergé constitutionnel) et leur retour au culte pour les veufs ou les séparés après celle-ci. Il pose également deux préliminaires qui sont liés, en fait, à une double impossibilité pour l’Église (impossibilité d’accepter l’homosexualité et impossibilité de distinguer, de celle-ci, la pédophilie et ses ravages à hauteur de vie pour les victimes) :

• la complexité de la vie sexuelle et de ses conséquences, notamment l’avortement ;

• la question de l’ouverture des archives de l’Église, pour le Vatican actuellement ouverte pour le pontificat de Pie XII (décédé en 1958) et, pour les archives diocésaines, une gestion différenciée selon les évêchés.

En élargissant son enquête, Claude Langlois reconstitue une première partie, une « préhistoire » des crimes pédophiles dans l’Église, de la Révolution à 1945, avec notamment le tableau ci-après (p. 78) des « cas douloureux, entre départ et maintien, de 1900 à 1960 » : 

Lire la suite

Quelques nouvelles septembre 2022

Rencontre avec Jésus-Christ 

À l’École Normale Supérieure, lorsque nous faisions des retraites, M. Portal nous disait fréquemment que, pour découvrir une vie spirituelle vraiment religieuse, vraiment chrétienne, il était indispensable de se replonger dans l’histoire des origines du christianisme. (...) Pour vivre en chrétiens, nous avons besoin de nous replonger dans l’esprit intérieur, dans l’histoire intérieure, qui a permis à Jésus et à quelques hommes et à quelques femmes qu’il avait rencontrés, d’être à l’origine de l’Église.

Quand M. Portal nous conseillait de nous replonger dans l’histoire des origines de l’Église, ce n’était pas simplement pour faire œuvre d’historiens ou plus modestement d’étudiants en histoire, il voulait que, par ce)e méditation, nous arrivions à découvrir l’esprit intérieur qui bouleversa profondément quelques hommes, en contact avec Jésus, qui en fit des apôtres, et dont l’action a encore des conséquences réelles jusqu’à présent.

Lire la suite

André Glossinde (1903-1990), un des piliers du Groupe Légaut

Quasi de la génération de Marcel Légaut (1900-1990), André Glossinde, né à Nancy en 1903 dans une famille ouvrière, est un « produit » de l’École Normale de Nancy (1919)  et de l’ascenseur républicain . Il exerce durant dix-sept ans sa vocation d’instituteur en Meurthe-et-Moselle, après son service militaire (1922-1923) avec une formation à l’École militaire d’artillerie de Fontainebleau. Il se marie en 1925 avec Georgette Charles que nous appelions Tante Zette et enseigne au départ à Domèvre-en-Haye (200 habitants) où Georgette peut être employée à la Poste, à deux pas de l’école. Lieutenant de réserve en 1926, il est fait prisonnier le 23 juin 1940 et est démobilisé, le 30 avril 1945, après une longue période dans un Oflag,où il se lie avec Olivier Rabut . À son retour, il est inspecteur de mouvements de jeunesse à Nancy (1945-1946), puis, après avoir passé le concours pour la « partie administrative » de sa carrière , il devient pour 22 ans, inspecteur primaire à Sarrebourg (1946-1958), puis à Nancy de 1958 à 1967, date à laquelle il prend sa retraite à 64 ans, décédant en 1990.

Lire la suite

Souscription

Marcel Légaut. Historique du groupe Légaut (1925 – 1962).

Édition annotée par Dominique Lerch, Mirmande, 2021.

Marcel Légaut a porté en lui le rêve d’une communauté, et le « conférencier mondain » mort en Avignon en 1990 revenait d’une conférence donnée à l’un de ces nombreux « groupes » dont il alimentait la réflexion. En 1962, il a éprouvé la nécessité de faire l’historique du groupe Légaut ; ce groupe à la fois parisien un temps, auvergnat, drômois : Chadefaud-Scourdois, Les Granges de Lesches en Diois, Mirmande. Cette analyse faite devant des « piliers » du groupe, les Masson et les Ehrhard, était discrètement disponible à Mirmande, à la Magnanerie, où les rencontres se tiennent chaque été depuis 1967. Durant plusieurs étés, un petit groupe autour d’Anne et Dominique Lerch a cherché à rendre ce texte compréhensible en le situant dans les courants de la recherche historique actuelle. Francis Bonnefous le préface, invitant le lecteur à continuer à saisir l’originalité d’un tel groupe. Étienne Fouilloux conclut en qualifiant ce texte de pièce maîtresse pour une véritable histoire du groupe Légaut, groupe qu’il convient d’insérer dans une véritable renaissance, durant l’entre-deux-guerres, d’une intelligentsia catholique avec différents pôles en tension.

Afin de déterminer le tirage d’une édition réalisée par l’ACML, vous pouvez souscrire à ce document d’une centaine de pages avec une vingtaine d’illustrations au prix de 12 € + éventuels frais de port (6 €). Après le 15 juin 2021,le prix normal est de 16€. L’ouvrage sera disponible à Mirmande.

acrobaticon1Télécharger le bulletin de souscription en PDF